Différences entre SEO et SEA

Quelles différences entre SEO et SEA ? Votre visibilité sur le web

Florent Lopez Référencement naturel Laisser un commentaire

Les différences entre SEO et SEA sont nombreuses même si la finalité reste identique. Dans cet article, nous allons découvrir les deux méthodes les plus utilisées pour améliorer la visibilité d’un site web sur les moteurs de recherche.

À une ère où le digital occupe une place plus que prépondérance, le référencement s’est imposé comme un levier incontournable du Webmarketing.

Un bon référencement conditionne entièrement votre classement dans les moteurs de recherche ainsi que la qualité du trafic vers votre site.

Qu’il y ait autant d’enjeux autour du choix de la bonne stratégie de référencement justifie que vous vous questionnez quant aux différences entre SEO et SEA, les deux grandes techniques de référencement utilisées aujourd’hui. Éléments de réponses !

Différences entre SEO et SEA : deux méthodologies distinctes

Il ne fait aucun doute que le SEO et le SEA poursuivent le même objectif, à savoir augmenter le trafic et donc la valeur d’un site en améliorant son positionnement sur la base de mots-clés. Cependant, c’est un but qu’elles ne poursuivent pas de la même manière et c’est là l’une des premières flagrantes différences entre SEO et SEA.

SEO ou « Optimisation pour les moteurs de recherches »

SEO est un acronyme qui veut dire « Search Engine Optimization », c’est-à-dire, « Optimisation pour les moteurs de recherches ».

Cette méthode, préférée par de plus en plus d’agences SEO, à l’instar du site https://www.oxlead.com/, consiste à référencer un site sur les moteurs de recherches en le positionnant sur un ou plusieurs mots-clés.

C’est un référencement naturel dont les fruits sont le fait du classement réalisé par les algorithmes dédiés des moteurs de recherche. Le site utilisera à cet effet les différentes techniques du SEO dans le but de répondre le plus possible aux exigences de ces algorithmes.

Ces derniers, pour optimiser un site, procèdent à l’analyse de près de 200 paramètres différents, à savoir :

  • qualité de l’hébergement (temps de chargement) ;
  • qualité du contenu (frais, diversifié, pertinent) ;
  • comportement des internautes (taux de rebonds, durée des visites des internautes, nombre de pages visitées) ;
  • notoriété (nombre de liens entrants et qualité de ces liens), etc.

À ces critères s’ajoutent plusieurs autres critères sous-jacents sur la base desquels est effectuée l’optimisation des sites.

SEA ou « Publicité sur les moteurs de recherches »

L’acronyme SEA signifie en réalité « Search Engine Advertising », ce qui veut dire « Publicité sur les moteurs de recherches ».

Ce type de référencement se fonde sur des annonces publicitaires. Concrètement, les annonces sont rédigées de façon illimitée sur la base de mots-clés importants pour le positionnement. Il revient alors à l’annonceur de définir l’enchère maximale qu’il est prêt à payer par clic sur son annonce.

Les diverses annonces sur le même mot-clé sont alors mises en concurrence par le système, généralement Google Ads et la meilleure place au classement est cédée à l’annonceur qui paie l’enchère la plus élevée.

Il convient de retenir que le critère de l’enchère la plus forte n’est pas absolu. Le quality score est aussi utilisé pour déterminer l’annonce qui sera préférentiellement positionnée en première place. Il analyse la performance des annonces, en fonction par exemple du nombre de clics.

Celle qui en aura récolté le plus, même si son enchère est faible, aura un meilleur positionnement face à une annonce dont l’enchère est meilleure.

SEO vs SEA : deux coûts différents

Outre les différences entre SEO et SEA de par la méthode utilisée, il est une contraste majeure qui divise le champ du SEO et du SEA. Le premier est un référencement naturel, en ce sens que le classement dans les moteurs de recherches se fait uniquement sur la base des performances du site, évaluées par des algorithmes. À ce titre, le SEO est totalement gratuit.

Le SEA, quant à lui, est payant. Il tient du prix qui est mis sur une annonce pour son positionnement. Ce référencement ne fait pas de la performance du site lui-même un critère prépondérant. La priorité est plutôt donnée à la performance de l’annonce qui est publiée, au nombre de clics qu’elle récolte, au nombre de conversions qu’elle réussit à provoquer.

SEO vs SEA : deux résultats différents

Pour asseoir la notoriété de votre site et son référencement sur le long terme, le SEO est le référencement le plus indiqué.

Près de 80% des internautes en quête d’un produit ou d’un service commencent toujours par une requête sur un moteur de recherches. Il s’agit donc là d’une manne d’internautes considérables auprès desquels vous pouvez vous positionner en tant que prestataire ou vendeur.

Lorsque le référencement SEO est bien fait, il attire des prospects de qualité que vous pourrez très vite transformer en client de par la qualité du contenu proposé, l’expérience utilisateur ou la notoriété de votre site.

Mieux, le SEO vous permet d’améliorer sans cesse les performances de votre site grâce à l’audit Web que cela implique et c’est ce qui permet à votre site de se maintenir parmi les meilleurs sur la durée.

A contrario, avec le SEA, le référencement ne dure que tant que vous y mettez le prix. Dès lors qu’un autre annonceur propose une meilleure enchère que la vôtre.

De même, s’il récolte un meilleur quality score, son annonce passe avant la vôtre, même si vous avez une meilleure enchère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *